Se réveiller à Bali...

Publié le par Dylou & Loulou

…un lundi 28 juin

 

Réveil ensoleillé en ce premier matin dans l’archipel indonésien. La veille, nous avons atterri à Bali sous une chaleur humide qui annonçait l’averse tropicale de la nuit. Ecrans en plein air, supporters en masse et annonce des buts au micro nous rappelaient l’enjeu du jour : Allemagne versus Angleterre.

Au petit matin, les anglais quittent l’Afrique du sud, les nuages ont disparu, la pluie est partie. Nous partons nous balader, le sourire aux lèvres. Le dépaysement est total.  

A quelques mètres de l’hôtel, les petites boutiques se suivent : location de véhicules, vente de bijoux, restaurants et salon de massage annoncent de beaux projets en perspective. Les premiers repas sont exquis, le palais apprécie les saveurs de la cuisine indonésienne. On commence une cure de cocktails de fruits : banane, pastèque, melon, papaye, et autres fruits exotiques.

 

…un mardi 29 juin

Un scooter (3€ par jour, ça ne se refuse pas), des casques, une carte de Bali, et nous voici en route pour le sud de l’île.  Les voitures roulent théoriquement à gauche mais la réalité est plus complexe. A cela, s’ajoutent des milliers de scooters, des chiens, des coqs et un code de la route particulier, où les sens interdits sont souvent décoratifs. Toute une aventure, mais un moyen authentique de découvrir Bali.

On se met en route vers le sud de l’île. Le temple d’Ulu Watu est perché sur une falaise au bord de l’océan indien. Pour y entrer, il faut porter le sarong autour de la taille. Les singes y règnent en maître et ne perdent pas des yeux les touristes qui s’aventurent sur leur territoire. Un moment d’inattention peut être cruel. Aussitôt dit, aussitôt fait : une paire de lunettes envolée, une ! Un petit malin nous les arrache des mains et s’enfuie dans les arbres, son butin serré contre son corps velu. Il faudra monnayer, d’abord avec le singe contre nourriture, puis avec celui qui a monnayé avec le singe contre billets. On est prévenu. On ne peut pas s’empêcher de sourire quand un coquin s’empare de l’appareil photo d’une japonaise et se met à l’analyser minutieusement : il grignote un bout de pochette, avale la carte mémoire et enlève les piles de l’appareil… Malin comme un singe ?

Ulu-Watu 29juin (40)Ulu-Watu 29juin (46)Ulu-Watu 29juin (36)

 

…un mercredi 30 juin

On enfile nos casques, on grimpe sur le scooter, on jette un coup d’œil sur la carte : direction Ubud, vers le nord cette fois. La petite ville est réputée pour être le centre culturel et artistique de l’île. On se met en bouche dans le marché de la ville où les odeurs de poulet satay nous font saliver dès le matin. Dans la ville, les temples sont à tous les coins de rues et on admire architecture, sculptures et fleurs de lotus.

Ubud 30juin (50)Ubud 30juin (67)

On se remet en route, toujours vers le nord. A quelques kilomètres, le paysage se transforme, la route monte, l’air se rafraichit. Les rizières se trouvent de part et d’autre de la route. Magnifique.

Panorama Ubud

… un jeudi 1er juillet

Aujourd’hui, pas de moteur, la balade sera piétonne. La ville de Kuta est à quelques kilomètres au sud de Legian, où se situe notre hôtel. Les grandes enseignes internationales - Mac Do en tête - s’alignent sur la route principale, les touristes s’y entassent, les prix sont dignes de l’Australie. Bref, on ne s’y attarde pas. Retour à Legian sous une chaleur qui nous dicte la fin de la journée : ce sera piscine !

 BaliVillage 1erjuillet (23)

 

… un vendredi 2 juillet

Le ciel est gris ce matin mais on ose le scooter. Dès que les habitations s’espacent, on se retrouve au milieu de rizières d’un vert éclatant.

Direction Tanah Lot, un temple perché sur un rocher au bord de l’eau. Les croyants et les touristes affluent en masse pour admirer la source d’eau douce qui coule au beau milieu de ce « Mont Saint-Michel » balinais. A quelques centaines de mètres, un temple surplombe l’océan. La mer a façonné un pont sous le petit chemin qui y mène.

Tanah-Lot 1erJuillet (55)Tanah-Lot 1erJuillet (42)

 

 

 

 

 

 

 

… un samedi 3 juillet

Roger sera notre chauffeur de la journée. Comme son nom ne l’indique pas, Roger est balinais et nous guidera à travers son île jusqu’au cratère. Le Mont Batur est au nord de l’île. Quelques heures de slalom entre voitures et scooters plus tard et le volcan est là, devant nos yeux. Il est actif, dit-on aux touristes. La dernière petite toux de la montagne daterait d’à peine 10 ans. Inévitable photo et on retrouve les embouteillages balinais.

 Mont-Batur_3juillet--19-.JPG

 

… un dimanche 4 juillet

Shopping, piscine, massage, restaurant : la journée est particulièrement difficile, jour de repos exige…

 

… un lundi 5 juillet

Dernière journée à Bali, on profite une dernière fois d’un massage balinais, d’un poulet satay, d’un cocktail de banane, de la piscine de l’hôtel avant de retrouver le continent australien.

 

(Plus de photos dans l'album Bali...)

Publié dans Bali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> vous nous faites rêver avec vos textes et vos photos,bisous à vous quatre puisque Pierre et Babette vous ont rejoint pour de nouvelles aventures<br /> amitié<br /> Florence<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Sublimes les photos, mettez-en vous plein les mirettes car bientôt ce sera un depaysement total !!!<br /> <br /> <br />
Répondre